Mohamed Mahmoud Ould Edahane         محمد محمود ولد الدحان      

This page exists since 10-29-2015        هذه الصفحة موجودة منذ تاريخ ٢٩-١٠-٢٠١٥

 Après ma plainte,  je vous prie de bien vouloire laisser la Mauritanie et ses symboles de côté, et tranquille.. !!!

J'ai reçu le 13/12/2016, après trois mois d'attente, une réponse, comme quoi la police de Giessen n'avait pas envoyé ma demande en Mauritanie, comme elle l'avait promis précédemment. La justification de cette décision était pour moi à la foi peu plausible et décevante. Elle était en fait dans sa ligne de structure destructrice et neutralisante, que dans le cas que j'ai vécu les dernières années. L'attente de cette décision était, rétrospectivement, juste une perte de temps. Dès réception de cette décision, j'ai commencé à protester et en même temps à préparer une plainte. Je l'ai déposée le 29/12/2016 et envoyée au bureau du procureur de Hambourg. 

À la fin d'octobre 2015, après deux mois de protestation à Giessen, on a exigé de moi de retirer ma plainte du 27/02/2015 et donc de laisser tomber l'affaire. Ce que j'ai refusé pour plusieurs raisons. Tout d'abord, j'ai refusé en principe toute menance et, d'autre part, il s'agi d'un «incident» mystérieux, qui a  peut-être été une attaque contre un président d'un Etat indépendant. Il est donc impensable pour moi de franchir cette ligne. 

Poursuit de mon refus, j'ai reçu une menace selon laquelle ma famille et moi subiraient des conséquences  désastreuses si je ne laissais pas tomber ma plainte. Là-dessus, j'ai de nouveau confirmé mon rejet et réaffirmé ma confiance en Dieu. Quand je n'ai pu supporter d'avantage, je suis parti quelques semaines plus tard en Mauritanie, le pays d'où je viens, en Novembre de la même année (2015). Bien que je m'attendais à une mefiance de la part de la mauritanie, je considérais cette décision de revenire dans ce pays comme le meilleure choix. Malheureusement, je me suis trompé parce que les Mauritanien ont pas posé de questions, mais ils ont agi ...

Quelques mois après mon arrivée, ils ont commencé une campagne organisée contre moi en disant sur ma personne beaucoup de choses négatives dans tous les domaines de la vie. Au fil du temps, la campagne est devenue plus importante et a obtenu un caractère public. Enfin, ils ont essayé de m'éliminer. alors, j'ai dû quitter le pays et retourner en Allemagne, le 22 Août 2016. Ceci était seulement une partie de l'exécution de la menace précédente et également le prix de ma décision.

Pour cela, je dois mentionner que la première plainte que j'avais déposée le 27/02/2015 en Allemagne, était attachée à un «incident» concernent le président mauritanien. Depuis cet «incident» les problems dangereux ont commencé pour moi en Allemagne, et ma vie à se détériorer. Malgré la distance géographique, je vois une connexité, entre d'une part tous les incidents en Allemagne et plus tard en Mauritanie et d'autre part, l' «incident» de 13/10/2012 en Mauritanie.

Ce qui se passe maintenant en Mauritanie, est apparemment la Veugeance de mon refus de retirer ma plainte. Par conséquent, je vous prie de bien vouloire laisser la Mauritanie et ses symboles de côté, et tranquille.


Un grand merci


Mohamed Mahmoud Ould Edahane

ould.edahane@web.de

Hamburg / Pinneberg 08.02.2017